Vega Villar

ENCASTE VEGA VILLAR

La ganadería qui fut à la base de la création de cet encaste est celle créé en 1910 par Jose Vega, du côté de San Lorenzo del Escorial non loin de Madrid. Celle-ci puise donc ses racines par un croisement entre des vaches marquées du Duc de Veragua de caste Vasquez, avec un semental du Conde de la Corte de Caste Vistahermosa.

Quatre ans plus tard, Jose Vega vendit la totalité de son troupeau aux frères Villar, Victorio et Francisco. Ces derniers vont fixer le sang né du croisement initié par Jose Vega, ce qui sera le fondement de l’encaste Vega-Villar.

Au début des années 1920, les deux frères se séparent et Victorio vend dans la foulée son cheptel à José Encinas Fernández delCampo.

En 1932, Jose Encinas vend lui-même la majorité de son troupeau à Esteban Hernandez, ne gardant pour lui que 40 vaches de ventre et 2 sementales jusqu’à la fin de son aventure ganadera et la vente de ses bêtes à Francisco Galache.

Parallèlement, Francisco Villar garda ses animaux jusqu’en 1925, année lors de laquelle il vendit la totalité du ganado à Arturo Sanchez Cobaleda, lequel en divisera ensuite les parts entre ses enfants Pilar, María, Ignacio, Manuel y Jesús.

Actuellement le fer appartenant jadis à Manuel, sort sous le nom de Sanchez Cobaleda et est la propriété de sa nièce Pilar Majeroni, également propriétaire des lots ayant appartenu à Maria et Pilar et s’annonçant aujourd’hui sous les noms de « Terrubias » et « Castillejo de Huebra ».

Le lot correspondant à Ignacio, anciennement nommé « Barcialejo » n’existe pour ainsi dire plus puisque la totalité du troupeau est aujourd’hui entre les mains d’Arturo Cobaleda Sanchez sous le nom de « Barcial ».

Morphologie : les animaux d’origines Vega-Villar se démarquent par la particularité de leurs pelages ensabanados, cardeños, negros, colorados et surtout berrendos.

Les nuances giron, lucero ou calcetero sont les plus fréquentes.

Le Vega-Villar est un toro relativement court, bas sur pattes, l’un des plus petits exemplaires parmi tous les toros de lidia avec un poids relativement en dessous de la moyenne. Un gabarit qui tranche avec l’encornure, celle-ci étant souvent spectaculaire avec une majorité d’animaux cornalones, cornivueltos et acapachados. La tête est droite et fine, le cou et le morillo assez modestes.

Exemples de ganaderia d’encaste Vega-Villar : Monteviejo, Alicia Tabernero de Paz, Francisco Galache, Barcial, Pallares, Sanchez-Cobaleda…

Compétences

Posté le

2 mars 2020

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 + 21 =


Share This