ENCASTE MURUBE – CASTE VISTAHERMOSA

C’est en 1851 que Dolores Monge, veuve Murube, fonde sa ganadera avec du bétail provenant de Manuel Suarez Cordero et Arias de Saavedra d’origine Vistahermosa.

Le toro de Murube possède une robe noire, qui ne varie que très peu, trouvant parfois quelques exemplaires bragados ou meanos.

Toro haut et massif, le Murube parait rustique et charpenté mais possède grâce à son large poitrail, de grandes capacités thoraciques qui offre une longue résistance et permet un galop régulier et généralement soutenu, ce qui rend ce toro très prisé pour les corridas de rejon.

Le toro de Murube possède une tête large et bourrue, le front frisé surplombé de cornes assez épaisses et peu développées, avec parfois bon nombre de toros brochos. Le morillo est lui aussi proéminant, suivi d’une encolure souvent « ensellée », avec de longues et larges pattes, mais de petits sabots.

Grand galopeur, le toro de Murube, charge généralement de loin face au groupe équestre lors du tiers de piques et demeurent de bon collaborateurs au moment de la pose des banderilles. Face à la muleta, le toro de Murube demande généralement à être dominé par l’homme, sous peine de transformer une certaine noblesse en dangerosité sourde. Noble, le Murube pêche parfois par manque de forces lors des corridas à pieds, de ce fait, leur mobilité semble mieux adaptée aux corridas de rejon.

Ganaderias actuelles d’encaste Murube : Castillejo de Huebra, Murube, Carmen Lorenzo, San Pelayo, Fermin Bohorquez.

Compétences

Posté le

2 mars 2020

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =


Share This