ENCASTE NUÑEZ – CASTE VISTAHERMOSADérivé de Parlade

Mécontent des résultats donnés par son élevage, Manuel Rincon acquiert en 1908 des animaux d’origines Parladé, de pure souche Vistahermosa. Quelques années plus tard les bons résultats de sa devise lui rapportent de nombreux éloges dans la presse spécialisée. De morphologies moyennes, ses toros se montrent très nobles et braves face aux toreros de l’époque.

En 1938, la guerre civile touche à sa fin, et les troupeaux sont décimés. Carlos Nuñez se porte acquéreur de la ganaderia et loge ses bêtes dans sa finca de Tarifa, nommée « Los Derramaderos » et y apporte du sang neuf provenant de vaches achetées à Ramon Mora Figueroa de souche Parlade.

Au fur et à mesure des années, Carlos Nuñez tout en maintenant le type Parlade, va opter, par une sélection drastique, pour une réduction du morphotype de ses toros dans le but d’en améliorer le comportement. Parfait pour le triomphe, le toro de Carlos Nuñez reste cependant, de par sa caste, réservé aux toreros dotés d’une technique bien rodée afin d’en extraire tout le suc.

Après de nombreuses années avec le vent dans le dos, le virement de bord opté par les toreros vedettes en direction du 100% Domecq, va reléguer peu à peu le Nuñez au second plan.

Dans les années 70, nombreux furent les ganaderos à acquérir du bétail d’origine Nuñez mais ils pâtissent aujourd’hui, comme la souche mère, de la conjoncture tauromachique actuelle.

Toro de la Ganaderia Alcuruccen d’encaste Nuñez

Morphologie : Le Nuñez est un animal à la corpulence assez basse, légère, son poitrail est large et profond, rond, tout en conservant la fine ligne propre au Parladé. Il est doté d’un long cou et d’un morillo très développé.

La tête se veut large, tant au niveau des tempes qu’au niveau du museau, surplombée par des cornes plutôt fines dès la base et relativement longues. La ligne dorsale est généralement ensellée, la croupe ronde et le début de la queue légèrement relevée.


Pour les robes, la prédominance est au noir, mais on y trouve aussi nombre de colorados, mais aussi quelques cardeños et ensabanados, de nombreux contrastes dus aux mélanges de sangs.


Comportement : Le toro de Nunez est globalement noble et doté d’une grande capacité de mouvement. Ses longues charges et ses sorties lointaines après la passe permettent aux toreros de dessiner de longs muletazos au cœur de longues séries.

Sa caste et sa propension à aller crescendo durant la lidia n’en fait pas un toro aussi facile qu’il n’y parait et il faudra au torero une grande maitrise technique.

Brave, le Nuñez manque généralement de forces afin d’offrir de grands combats lors du tiers de piques. Une carence qui pousse le lancier de service à économiser les forces de l’animal afin de lui garantir plus de durée dans le dernier tiers.  

Ganaderias issues de l’encaste Nuñez : Alcurrucén, Gabriel Rojas, Nazario Ibañez, El Retamar, El Tajo y La Reina, Jose Luis Pereda, Rocio de la Camara….

Compétences

Posté le

2 mars 2020

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 15 =


Share This