ENCASTE CUADRI

Cet encaste n’est aujourd’hui plus représenté que par la ganadería éponyme.

C’est à la fin des années 1940, que Celestino Cuadri Vides, crée son élevage par un assemblage plutôt particulier de sangs divers en achetant du bétail d’origine Urcola, Concha y Sierra et Santa Coloma à Don Esteban Camino Gonzalez puis Parlade en 1954 après l’achat du troupeau appartenant à Jose Maria Lancha.

Depuis 1954, aucun apport de sang extérieur n’a été effectué chez Cuadri.

Morphologie : Chez Cuadri, le pelage est majoritairement noir, avec quelques particularités de nuances comme le meano, bragadoliston. De manière exceptionnelle, on peut parfois croiser la route d’animaux castaños, résurgences de leurs origines lointaines Urcola.

Le Cuadri est un toro massif, long et lourd et il est tout sauf rare de voir certains toros approcher des 600 kilos sur la balance.

A la manière des Santa Coloma rame Ibarra, les Cuadri disposent généralement d’une armure sérieuse et parfois astifina. Autre signe de leur provenance Santa Coloma : la tête, qui est majoritairement fine et allongée. Celle-ci précédée d’un petit cou et d’un morillo imposant.

Comportement : En piste, le Cuadri a la réputation de dévoiler rapidement son jeu et il se dit que ce dernier ne change que très peu au cours de la lidia. Il ne s’emploie guère à la cape, parait froid.

Face au groupe équestre, le toro de Cuadri, n’offre que très rarement de tiers de piques spectaculaires. S’il s’emploie à la tâche, celui-ci parait plus la subir que véritablement combattre.

Face aux subalternes, le Cuadri s’avère compliqué, ne semblant s’intéresser aux banderilleros que tardivement, au moment de la rencontre avec l’homme.

Toro attentif, le Cuadri se montre souvent distrait par tout ce qui se passe autour de lui, aussi les hommes optent généralement pour un combat plus proche des tablas. Le torero devra se montrer ferme, muleta en main, afin de dominer son adversaire, en respectant les canons sous peine de se voir dicter sa loi.

Toro encasté et résistant, le Cuadri est un toro très exigeant qui demande à être toréer pour de vrai. Dominé, celui-ci peut permettre à l’homme de grandes choses.

Compétences

Posté le

2 mars 2020

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 3 =


Share This