Conde de la Corte

ENCASTE CONDE DE LA CORTE – CASTE VISTAHERMOSADérivé de Parlade

C’est en 1920, que le Comte de la Corte, Don Agustin Mendoza y Montoro de Espinosa, achète à la Marquise de Tamaron l’ensemble du cheptel. Ce dernier fut fondé en 1912 par acquisition de bétail d’origine Parlade-Ibarra.

Le Comte de Corte mène son troupeau d’une main de maitre des années durant et obtient, grâce à une sélection rigoureuse, un toro de type bien particulier. Il en amplifie la bravoure et fait croitre la réputation de l’élevage.

Pendant plus de quarante ans, la ganadería du Conde demeura comme l’une des plus prestigieuse de toute la Cabaña Brava, voyant poindre à la porte de la finca de nombreux confrères cherchant pour certains à rafraichir leur ganado par un sang renommé. Il ne suffira que d’une quinzaine d’années pour que la ganadería du Conde de la Corte soit la base du toro d’aujourd’hui puisqu’en découle directement les ganaderías Juan Pedro Domecq et Atanasio Fernandez.

Si l’élevage du Conde de la Corte est sans aucune contestation possible la source du toro moderne, puisque les filiations directes, Atanasio Fernandez et Juan Pedro Domecq représentent 80% du cheptel bravo actuel, l’encaste Conde de la Corte se retrouve paradoxalement en voie d’extinction. Indépendants depuis plus de soixante ans, ces rameaux ne peuvent êtres rassemblés sous la terminologie “encaste”, qui définit un ensemble de comportement et de caractéristiques morphologiques similaires. Sur les bases de cette définition, les élevages présentant le type dès La Corte, ne sont qu’une mince poignée. Aux deux ganaderias des héritiers, Doña Maria Olea Villanueva et Herederos del Conde de la Corte, qui n’en font qu’une, on peut ajouter la ganaderia du Curé Valverde aujourd’hui possédée par le ganadero français Jean Luc Couturier.

La ganadería « mère » est aujourd’hui dirigée par Lusi Guillermo López Olea qui tente avec passion et précision de faire renaitre le phénix de ses cendres. Loin d’avoir retrouvé les qualités d’antan, les toros du Conde de la Corte s’améliorent se rapprochant doucement d’un niveau satisfaisant.

Morphologie : Le toro d’origine Conde de la Corte, malgré sa taille moyenne dégage une impression de sérieux, de par un trapio imposant.

Le tronc est long et le poitrail très développé, la carrure lourde est musclé.

La tête est allongée, et le frontal ainsi que le museau sont larges. Les cornes, elles aussi très développées accentuent cette stature imposante. Le cou est généralement long avec un morillo bien dessiné sans être excessivement proéminent.

Le Conde de la Corte est généralement noir, mais l’on peut aussi y retrouver des colorados ou des castaños.

Comportement : La qualité première du Conde de la Corte est incontestablement la bravoure, qui fit sa gloire durant de longues années. Ce toro impose le respect dès sa sortie en piste et génère régulièrement de grands combats lors des tiers de piques. Lorsque la noblesse est là, alors le Conde de la Corte peut permettre de grandes faenas de muleta.

Un manque de forces provoquera comme chez beaucoup d’autres animaux de lidia, un combat plus âpre, en se défendant sur place, avec du genio.

Ganaderias d’encaste Conde de la Corte : Conde de la Corte, Curé de Valverde, Doña Olea Villanueva.

Compétences

Posté le

2 mars 2020

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 7 =


Share This