Concha y Sierra

ENCASTE CONCHA Y SIERRA – CASTE VASQUEÑA

L’un des plus anciens élevages de toros bravos encore existant aujourd’hui. Un ganado crée en 1873 par Fernando de la Concha y Sierra à partir de pur-sang Vazquez avec des animaux achetés à Don Taviel de Andrade.

Près de cent années plus tard, sous l’impulsion du maestro Miguel Baez Litri, les Concha y Sierra furent croisés avec du bétail d’origine Conde de la Corte. Des animaux aujourd’hui, à priori tous éliminés du cheptel actuel, achetés puis installés dans la plaine de la Crau en 2013 par le ganadero français Jean-Luc Couturier.

Le développement de cette encaste est aujourd’hui compliqué par les faibles ressources permettant un nouvel apport de sang. En effet, une seule ganaderia porte aujourd’hui dans ces gênes le sang Concha y Sierra : la ganaderia … Concha y Sierra.

Morphologie : Le toro de Concha y Sierra présente une diversité chromatique romantique allant du berrendo au castaño en passant par le sardo. C’est un animal plutôt harmonieux, grand et avec du volume.

La tête est généralement droite et large, voir chez certains animaux légèrement bombée, surplombée de cornes assez épaisses dès leur base. On retrouvera au sein de cet encaste de nombreux toros veletos.

En somme un animal assez rustique, sobrement ensellé et possédant un morillo bien développé.

Comportement : Originellement réputé pour sa présence dans le premier tiers, le toro de Concha y Sierra paye aujourd’hui d’un manque de force probant qui affecte son comportement lors du tiers de piques. Ce sont des toros qui nécessitent d’être correctement lidiés et dominés sous peine de voir ses charges se raccourcir et développer une dangerosité importante.

Compétences

Posté le

2 mars 2020

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 12 =


Share This