Albaserrada

ENCASTE ALBASERRADA – CASTE VISTAHERMOSA

Lorsque le Marquis d’Albaserrada, achète en 1912 une partie du troupeau à son frère le Comte de Santa Coloma, d’origine Saltillo-Ibarra, celui-ci décide de centrer sa sélection sur les animaux les plus typés Saltillo.

A sa mort en 1920, c’est le ganadero Jose Bueno qui met la main sur cet élevage basé du côté de Gerena (Séville). Jose Bueno implante son troupeau en Estrémadure et qui, à sa mort en 1928, sera divisé en deux partie : l’une pour Juliana Calvo son épouse, l’autre pour ses neveux Bernardo et Roque Escudero Bueno.

Juliana Calvo, deux ans plus tard, ajoutera à son bétail plus de 90 vaches de pure origine Santa Coloma. Lorsqu’elle décède à son tour en 1941, la ganadería tombe entre les mains de la famille Escudero Calvo. Celle-ci n’en faisant pas bon usage, l’élevage perd de son rang et disparait peu à peu des arènes.

En 1961, ce sont les frères Martin Andres, Victorino, Adolfo et Venancio qui achètent le cheptel appartenant à Andrea Escudero Calvo, et vont tenter de le faire renaitre de ses cendres.

Les frères Martin travaillent d’arrache-pied et voient peu à peu poindre la récompense de leur labeur. L’élevage reprend sa marche en avant et sa réputation est ravivée. Aussi les frères Martin se refusent depuis à vendre des reproducteurs, tel un secret de fabrication jalousement gardé. Le seul lot étant sorti de la finca des frères Martin est aujourd’hui la propriété de Jose Escolar Gil.

(Toro de la Ganaderia Jose Escolar Gil)

En 1990 les frères Martin se séparent. Victorino garde une part du ganado ainsi que le fer d’origine, l’autre part étant aujourd’hui entre les mains d’Adolfo.

Morphologie : Le toro d’encaste Albaserrada bien que relativement long est un animal de taille plutôt moyenne, les courbes sont fines et musclées.

Le museau est fin, à la façon d’un museau de rat, la tête fine et allongée. Sur le frontal, des cornes fines dès l’embase et majoritairement pointées vers les cieux. Le morillo, assez peu développé se fond sur un cou long et très mobile. 

Le toro d’Albaserrada ressemble étroitement au toro de Saltillo. Son pelage est majoritairement cardeño (gris) et noir.

(Toro de la Ganaderia Victorino Martin)

Comportement : En piste il est un toro très agressif, vif, sur l’œil. Difficilement toréable à la cape, ce dernier est souvent protagoniste de tiers de piques enlevés, fonçant sans retenue face au peto.

A la muleta c’est un toro qu’il va falloir soumettre, et dominer lors d’une faena courte et concise. Certains de ses cornus, très braves, peuvent charger généreusement par le bas. Une tendance à la hausse lors des dernières temporadas.

Toutefois il n’en demeure pas moins un toro intelligent et qui apprend très vite de l’erreur humaine. Certains mansos, ou très encastés se révèlent de véritables poisons pour le torero.

Ganaderias d’encaste Albaserrada : Victorino Martin, Adolfo Martin, Jose Escolar Gil.

Cobradiezmos, toro de Victorino Martin gracié le 13 avril 2016 par Manuel Escribano dans la Maestranza de Séville.
Compétences

Posté le

2 mars 2020

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 8 =


Share This